Commission scolaire Marguerite

 Au coeur de son milieu

Une commission scolaire d'envergure

 

 

 




COMMISSION SCOLAIRES MARGUERITE-

BOURGEOYS (CSMB)

 

 

Dans le peloton de tête des commissions scolaires d'envergure, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) regroupe 44 500 élèves (24 500 au primaire, 14 500 au secondaire, 2 700 à la formation professionnelle, 2 600 à l'éducation des adultes et 200 aux Services aux entreprises et à la main-d'œuvre) répartis dans 85 établissements (61 écoles primaires, 12 écoles secondaires, 2 écoles spéciales, 6 centres de formation professionnelle et 4 centres d'éducation des adultes).


Près de 11 000 employés (dont 6 500 enseignants) sont au service de cette imposante communauté. Les établissements de la CSMB sont situés dans sept arrondissements montréalais et 13 municipalités de l’ouest de l’île : Lachine, LaSalle, L’Île-Bizard/Sainte-Geneviève, Outremont, Pierrefonds/Roxboro, Saint-Laurent, Verdun, Baie d’Urfé, Beaconsfield, Côte-Saint-Luc, Dollard-Des Ormeaux, Dorval, Hampstead, Kirkland, L’Île-Dorval, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Pointe-Claire, Sainte-Anne-de-Bellevue et Senneville.

Un milieu ancré dans la diversité

La CSMB s'inscrit dans une dynamique hétérogène en constante évolution. Une partie de son vaste territoire (255 km2) est fortement urbanisée, alors que certaines zones présentent des caractéristiques semi-rurales. Cette géographie constitue la trame de fond d'un important métissage culturel. Un peu plus de la moitié des élèves de ses écoles primaires et secondaires sont en effet issus de mères nées hors Canada. Provenant de 172 pays, les élèves de la CSMB parlent souvent deux langues, parfois trois : de fait, un élève sur deux à une langue maternelle autre que le français. Enfin, les réalités socioéconomiques en jeu dévoilent des profils polarisés. Bien ancrée dans cette diversité, la CSMB propose une offre de services éducatifs répondant aux impératifs de cheminements scolaires rigoureux, résolument modernes et à l'écoute des besoins des individus et des milieux.

Entre tradition et avenir

Née, en juillet 1998, de la restructuration des commissions scolaires sur une base linguistique, la CSMB s'est dotée d'un nom qui rappelle celui de la fondatrice des Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame, laquelle accueillait ses premiers élèves en 1658 à Ville-Marie (ancien nom de Montréal). Son logo repose sur un écusson (symbole de fierté, de tradition, de stabilité et de courage) animé par des ellipses (évoquant mouvement, dynamisme et action). Dès 2003, la CSMB s’est dotée d’un plan stratégique. L’exercice devant se répéter périodiquement, la CSMB adopte sa deuxième planification stratégique à l’automne 2006. Pour en guider l’élaboration, quatre valeurs, issues d’une démarche de réflexion sur l’éthique et la gouvernance, ont été identifiées : le respect – accorder un second regard afin de ne pas heurter inutilement; l’équité – la juste appréciation de ce qui est dû à chacun; la responsabilité – liberté d’action et reddition de comptes et le courage – contre la facilité.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site